Côte fêlée : comment savoir et que faire ?

La cage thoracique du corps humain contient 12 paires de côtes. Naturellement, elles sont très fragiles et nécessitent beaucoup de soin. Ainsi, un mauvais coup reçu, une lésion, des toussotements trop violents ou une mauvaise chute dans l’escalier peuvent occasionner une fêlure de côte. Cette situation concerne principalement les côtes situées entre la quatrième et la douzième paire.

La côte fêlée se conçoit comme une fracture superficielle de la côte. C’est une situation douloureuse qui, à la base, nécessite un traitement simple et rapide, peut devenir vite gênante et insupportable. Et en cas de négligence même, le cas peut se compliquer.

Face à une douleur au niveau des côtes, il est important de savoir ce qu’il en est exactement afin de réagir promptement. Côte fêlée : comment le savoir et que faire ? Tous les éléments de réponse sont dans cet article. Lisez simplement !

Comment détecter une côte fêlée ?

La côte fêlée est un mal bénin marqué principalement par une vive douleur similaire à celle qu’on ressent lorsqu’on a subi une vraie facture. D’ailleurs, les deux maux peuvent rapidement se confondre. Mais pour mieux s’y prendre, il faut maîtriser les symptômes du mal et surtout les situations qui peuvent vous y exposer.

Les symptômes d’une côte fêlée

La fêlure de côte, c’est un symptôme principal : une douleur intense. La première manifestation caractéristique d’une côte fêlée, c’est cette douleur vive ressentie soudainement au niveau de la côte. La côte n’est pas véritablement cassée, mais l’on ressent une douleur handicapante qui s’amplifie au moindre mouvement.

Ainsi, lorsqu’une personne a une côte fêlée, elle ressent une douleur qui s’intensifie :

  • en cas de grandes de respirations ;

  • en toussant ;

  • en penchant la tête ;

  • en rigolant fortement ;

  • en appuyant sa cage thoracique ;

Ce sont autant de symptômes qui alertent sur le fait que la douleur dans la côte se révèle être une fêlure et qu’il est nécessaire de consulter un spécialiste pour un diagnostic le mieux adapté.

La côte est intacte, mais présente juste un trait visible à partir d’une radio. Généralement, la douleur se déclare sur le coup ou quelques jours après. Dans tous les cas, la douleur vive dure entre 10 et 14 jours.

Dans certains cas, il peut s’agir d’une douleur chronique, c’est-à-dire être beaucoup plus sourde, avec des manifestations plus importantes au réveil, la nuit, ou en cas de mouvements.

Au-delà de la douleur intense, la côte fêlée peut se manifester par des essoufflements et quelques difficultés respiratoires. Il s’agit, dans ce cas, probablement, d’une lésion plus importante de la côte.

Les situations qui exposent à une fêlure de côte

Une côte fêlée, ce n’est pas toujours forcément le fait un choc violent subi. Variables d’une personne à une autre, les situations qui peuvent vous amener à vous fêler cette partie du corps sont nombreuses.

Couramment, on peut se fêler la côte suite à une grosse chute, un choc. Au cours d’un accident de circulation par exemple, un choc violent peut vous amener à vous appuyer brusquement sur vos côtes et occasionner ce mal. Il peut également arriver que vous fassiez une chute dans les escaliers chez vous. La craquelure s’extériorisera donc par cette douleur.

En faisant du ski, une course pédestre, une course automobile, du karting, et tous ces autres sports à risque qui nécessitent d’importants contacts physiques, une côte peut facilement se fêler.

Sans vous en rendre compte parfois, vous pouvez vous fêler la côte discrètement suite à une quinte de toux ou après un éternuement violent. Dans ce cas, vous ressentez une vive douleur sur le moment ou quelques heures après.

L’activité physique liée à une profession peut tout aussi bien exposer aux fêlures de côtes. C’est le cas des déménageurs professionnels qui, au début de leur carrière, subissent des fêlures de côtes compte tenu des charges lourdes qu’ils portent au quotidien.

Dans d’autres cas, l’âge et les antécédents cliniques peuvent exposer les côtes à des contusions. C’est le cas si les os sont déjà fragilisés par des métastases, un cancer, l’ostéoporose, etc.

Que faire face à une côte fêlée ?

Le diagnostic

Lorsqu’on soupçonne une fêlure de côte, le premier réflexe à avoir, c’est de consulter un spécialiste, notamment votre médecin généraliste. Dans le cas où la craquelure est consécutive à un accident de la circulation, il est recommandé de vous tourner vers les urgences afin d’avoir le cœur net.

Le professionnel de santé effectuera une radiographie dans le but de constater la fêlure. Il s’agit de la première étape dans le processus de guérison d’une côte fêlée, car c’est sur les résultats de la radio réalisée que l’on peut voir le trait présent sur la côte endommagée. En fonction de l’importance de ce trait, le traitement pourra varier et durer plus longtemps.

Les traitements naturels

Une fois que le diagnostic est réalisé par radio, le médecin pourra détecter le nombre de côtes touchées. S’il s’agit d’une craquelure assez légère, l’utilisation de la glace pour un massage de la zone affectée peut suffire, en plus de quelques anti-inflammatoires (Doliprane, Paracétamol…), à calmer les douleurs.

Ce secret de grand-mère a fait ses preuves depuis plusieurs siècles. Il consiste à se servir des glaçons ou alors des boîtes surgelées pour masser délicatement la côte fêlée.

À défaut, optez pour le bain chaud pour assouplir les tissus de votre tronc. C’est une astuce toute aussi efficace.

Les solutions cliniques

Lorsque la fêlure de côte s’avère plus importante, le médecin peut toujours commencer par prescrire des antidouleurs stéroïdiens, ou de la codéine si la douleur est chronique. Il faut pour cela prendre des précautions, question d’éviter les addictions qu’ils peuvent causer.

En fonction du nombre de côtes touchées et de la gravité des dommages révélées par la radio, le médecin pourra décider d’un des traitements suivants :

  • Le port d’un bandage circulaire : il s’agit d’une bande collante qui se pose autour du thorax. Les patients victimes des problèmes de respiration sont malheureusement exclus de ce type de traitement ;
  • une hospitalisation : elle intervient au cas où le patient éprouverait de sérieuses difficultés respiratoires dont les éventuelles complications doivent être gérées ;
  • une anesthésie : elle consiste à faire cesser la douleur avec l’injection d’un produit sur les nerfs de votre côte à l’aide du bloc intercostal ;
  • l’opération de la côte fêlée : si le cas s’avère très grave, le médecin optera pour une plastie cervico-thoracique. Cette opération, réalisée généralement en ambulatoire, est envisagée pour réparer une côte fêlée par des plaques à vis ;
  • la magnétothérapie : il s’agit d’une médecine parallèle qui utilise les champs magnétiques continus des aimants pour traiter des douleurs. Le traitement ici se fait essentiellement avec des kits de magnétothérapie ;
  • le repos : c’est la solution la plus simple et la plus efficace qui s’associe à tous les autres traitements, car elle permet aux os de se consolider complètement.

Notez que les fêlures de côtes ne se traitent pas en un jour. Il faut parfois du temps pour que le patient retrouve une qualité de vie normale.

Comment prévenir une fêlure de côte ?

Il est possible d’éviter des fêlures de côtes. Si vous êtes un sportif, prenez la peine de toujours vous échauffer les muscles avant votre activité. Pour réduire encore plus les risques de côtes fêlées, vous pouvez arborer les différents vêtements protecteurs pour côtes disponibles sur le marché (blouson de ski, gilet protège-côtes…).

Cela permet également de prévenir les déchirures de ligaments, les douleurs au dos, les déboîtements d’épaule… Si vous n’êtes pas un habitué des exercices physiques intenses, évitez les charges lourdes et les mouvements brusques.

Une côte fêlée est donc généralement un mal sans gravité particulière. Mais cette situation nécessite quand même une réaction rapide, déjà pour soulager la douleur et surtout pour éviter des complications éventuelles.

Articles similaires

Combien de temps la cortisone reste dans le corps et quels sont ces effets ?

La cortisone est un médicament utilisé pour traiter diverses maladies, y compris l'asthme, la polyarthrite rhumatoïde et les crises d'épilepsie. La cortisone est un...

Quel lien entre le jus de citron et le gamma gt ?

Le jus de citron a de nombreuses vertus dont le corps humain profite. Certains organes sont spécifiquement en meilleur état lorsque le patient prend...

Extraction dentaire : combien de dents peut-on arracher en une fois ?

Votre dentiste vous a annoncé que vous aurez certainement besoin d’une extraction dentaire multiple ? Quelles sont les raisons qui vous amènent à cette...

Et si les causes psychologiques étaient à l’origine du chalazion ?

Vous avez la paupière gonflée ? Il est possible que vous souffriez d’un chalazion. Mais de quoi est-il question ? Comment le prévenir et...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Quelle plante choisir pour faire une haie brise-vue étroite ?

Si vous aimez profiter de l’espace extérieur (jardin, terrasse…) de votre maison en toute quiétude et à l’abri des regards indiscrets, les haies naturelles...

Prélèvement sepa spb : à quoi correspond ce retrait et comment résilier ?

Il est toujours prudent de vérifier fréquemment son compte courant, à moins que vous ayez opté pour un suivi automatique auprès de la banque....

Golfeur : comment faire pour obtenir son pass carte verte ?

Créé par la FFGolf (Fédération Française de Golf), le pass carte verte est un sésame crucial pour un golfeur. C’est ce document qui atteste...

Dafont : comment installer une nouvelle police d’écriture ?

DaFont est certainement le site Web de polices gratuites le plus connu au monde. Il y a une bonne raison à cela : ce...

GR 340 : les étapes pour réussir son tour de belle île

Et si pour ces vacances, vous décidez de faire le tour de belle île ? Ce sera une occasion unique de faire de la...